Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’assurance vie….sans jamais oser le demander.

Nous n’avons pas le génie comique imprégné de psychanalyse de Woody Allen , mais ce véhicule d’investissement qui est détenu par près d’un ménage sur deux, fait partie de la vie des français, seulement très peu en connaissent les vertus essentielles .

Nous avons essayé de les résumer en 7 parties (comme le film de Woody Allen, qui lui comportait 7 sketchs sur le sujet).

1-L’assurance vie : A quoi ça sert ?

L’expression “contrat d’assurance vie“ est un faux ami, en effet il ne vous assure pas sur la vie, c’est un produit d’épargne à versement libre, et entièrement disponible à tout moment. Il a sa propre fiscalité et est hors succession, c’est-à-dire que si vous n’empiétez pas sur la part réservataire, vous pouvez désigner librement la personne légataire des fonds de votre assurance vie avec une fiscalité très avantageuse.

2-L’assurance vie : Comment se compose-t-elle ?

Chaque contrat peut être investi en parti en fond euros (capital garanti) et une autre partie en unités de compte (Fonds actions, obligations, immobiliers via des parts de SCI etc….).

-La pierre angulaire d’une assurance vie est son fond euros, en effet il vous garantira un rendement que le marché baisse ou monte, son rendement sera garanti, c’est une sorte de joker en cas de baisse des marchés.

Les rendements du fond euro ne sont pas identiques les uns aux autres et dépendent de l’assurance dans laquelle vous souscrivez .Il est important de bien choisir son contrat d’assurance, car l’assurance vie n’est pas  transférable d’une assurance à l’autre , c’est-à-dire qu’en cas de changement d’assurance vous perdez l’antériorité fiscale.

Pour vous donner un exemple des rendements 2017 des meilleurs fonds euros (selon le magazine le Revenu, rendement net de frais de gestion et avant prélèvements sociaux et impôts) :

-Sérénipierre de Primonial a versé l’année dernière 3,4% de rendement

-Cardiff Elite (au-dessus de 100 000 euros ) a versé l’année dernière 2,10% plus un bonus de 0,75% , soit 2,85% (si le montant du fond euro se limitait à 60%).

-Dynavie a versé l’année dernière 2,8% de rendement

-Gaipare Selectissimo a versé l’année dernière 2,65% de rendement

-Epargne retraite 2 plus de Allianz a versé l’année dernière 2,58% de rendement

-Contrat Afer de Aviva vie a versé l’année dernière 2,4% de rendement

-Certains contrats euro n’offrent quant à eux des rendements de l’ordre de 1,5%.

Les frais de versements varient de 0 à 5%, il faut donc être très sélectif et ne pas être pénalisé par des taux de versements excessifs.

3-La clause bénéficiaire de l’assurance vie .

-Un contrat d’assurance vie vous permet en cas de décès de transmettre aux bénéficiaires de votre choix dans un cadre fiscal avantageux (nous y reviendrons dans un seconde partie) tout ou partie de  votre capital. Il est donc primordiale d’en porter une attention particulière.

-En cas de situation familiale classique, on peut utiliser la clause standard, celle-ci se résume comme suit : mon conjoint à défaut mes enfants nés ou à naitre, par parts égales entre eux, vivants ou représentés , à défaut mes héritiers légaux selon les règles de la dévolution successorales.

Mais si vous sortez du cadre classique, il est important de designer son conjoint par sa qualité et non par son nom (en cas de séparation, cela vous évitera de léguer votre argent à une personne que vous ne côtoyez plus).

Faire un suivi dans le temps de la clause bénéficiaire.

Utiliser un pourcentage au lieu des euros (car votre capital est censé augmenté au cours des années)

-Etc..

4-Il ne suffit pas d’avoir une assurance vie pour générer de la plus-value, encore faut-il investir sur les bons fonds.

Tous les fonds n’ont pas la même stratégie et ne sont pas investis sur les mêmes  sous-jacents.

Il faut sélectionner les fonds qui conviennent le mieux à votre stratégie. La performance des fonds peut aller d’un fond à l’autre sur une année de -20% à + 30% .

Pali Kao Capital investit aujourd’hui une partie du capital des assurances vie sur les fonds investis sur les banques européennes (voir notre précédent article bull market, bull market, est ce que j’ai une gueule de bull market ?)

5-Il est très important de connaitre son aversion aux risques afin de déterminer au mieux les supports sur lesquels investir.

-En effet, si votre profil est sécuritaire (aversion aux risques très haute), il est nécessaire de mettre une grosse partie de son capital en fond euros, et ainsi choisir l’assurance qui offre les meilleurs rendements sur le fond euros garanti.

-Si votre profil est au contraire très dynamique, alors il est nécessaire d’opter pour une assurance qui offre la gamme la plus étendue d’unités de compte.

En effet le nombre d’unités de compte varie pour chaque assurance et peut  aller d’une cinquantaine avec un grand nombre de fonds maisons pour certaines assurances, à plus de 900.

Les arbitrages (le fait de changer de fonds dans une même assurance vie) peuvent être payants chez certains et gratuits pour d’autres. Il est donc nécessaire de bien définir son profil avant de s’engager avec telle ou telle assurance.

6-La taxation des gains.

-Nous partons du postulat que nous avons ouvert une assurance vie depuis le 27 septembre 2017 (en effet, la taxation varie en fonction de la date du premier abondement  de votre assurance vie, nous prenons donc comme postulat la dernière version fiscale de l’assurance vie)

-Taxation des gains avant 8 ans : vous mettez 80 000 euros de capital ,vous décidez de retirer 10 000 euros , et  sa valeur le jour du retrait  est de 100 000 euros , alors la taxation de votre gain ne se fera que sur la base de 2000 euros d’intérêts  et non de 10 000 euros (règle de la proportionnalité du capital vs les intérêts).

Ce gain sera soit soumis au barème de l’impôt sur le revenu soit au PFL (prélèvement forfaitaire libératoire ) de 30%.

-Après 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement fiscal annuel (hors prélèvement sociaux)  de 4600 euros pour une personne seule et de 9200 euros pour un couple marié ou pacsé .

7-Fiscalité du décès.

-L’assurance vie bénéfice d’une des fiscalité les plus avantageuse pour transmettre son patrimoine en cas de décès.

-Pour tous versements avant 70 ans, vous bénéficiez d’un abattement de 152 500 euros tous contrats confondus s’appliquant à chaque bénéficiaire.

C’est-à-dire que tant que  vous pouvez léguer la somme de 152 500 euros à la personne de votre choix en franchise d’impôt( à noter que depuis la loi Tepa de 2007, le conjoint ou le partenaire du PACS est exonéré de droit de succession). Les taux sont ensuite forfaitairement de 20% entre 152 500 et 852 500 et 31,5% au-dessus.

Un couple pourra ainsi léguer à leurs 3 enfants la somme de 915 000 EUR en exonération d’impôts (152 500 x 3 enfants X 2 parents).

-Pour tous versements après 70 ans, l’abattement lui n’est que de 30 500 euros vs 152 500 pout tous versements avant 70 ans. Mais l’intérêt de verser après 70 ans, est que les intérêts du contrat sont eux exonérés d’impôts. Ainsi si vous abondez sur un contrat après 70 ans et vous mettez 30 500 euros, en partant du principe que ce contrat rapportera 3% d’intérêts par an et que votre espérance de vie est de 88 ans vous pouvez ainsi léguer jusqu’à 61 000 euros sans droits de succession.

Pali Kao capital est une société de gestion de patrimoine indépendante, qui est partenaire d’un grand nombre d’assurances. Ceci a été fait dans le but de pouvoir offrir à ses clients une multitude de choix qui correspond au mieux au profil de ses clients.

Fermer le menu