Accueil 9 Assurance vie : Condition d’ouverture, placement et fiscalité 9 Assurance vie fonctionnement : tout ce que vous devez savoir

Comprendre le fonctionnement d’une assurance vie

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Le contrat d’assurance vie est le premier moyen d’épargne des Français.

C’est un placement financier et une solution d’épargne permettant au souscripteur de constituer, de valoriser ou de transmettre un capital tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse à la fois en cas de retrait qu’en cas de transmission.

En cas de vie :

Constituer un capital : Vous investissez à votre rythme sans aucune contrainte. Ce capital n’étant pas bloqué, vous êtes libre de le percevoir tout ou partie des sommes investies à tout moment.

Valoriser un capital : Le capital constitué est placé selon vous souhaits sur des supports (fonds euro, OPCVM actions, obligations, supports immobiliers, private equity, produits structurés etc..) et vous rapporte des intérêts chaque année en fonction des supports sur lesquels ils sont placés.

En cas de décès :

Transmettre un capital : Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance vie, vous désignez un ou plusieurs bénéficiaires du contrat. En cas de décès, le capital est transmis aux bénéficiaires avec une exonération fiscale propre à l’assurance vie.

Les différents types d’assurance vie

Il existe deux types de contrats d’assurance vie :
1. Le contrat mono-support (investi uniquement en fonds euro).
Le fonds euro, est le fonds à capital garanti. Il offre une protection totale en cas de baisse des marchés, et offre également un rendement qui va dépendre de la gestion du fonds euro par la compagnie d’assurance.
2. Le contrat Multi-Support.
Il peut héberger à la fois le fonds euro (voir au dessus) et des unités de compte.
Les unités de compte peuvent être soit des OPCVM (organisme de placement pouvant être investi sur des actions, obligations etc..) qui varient en fonction des marchés financiers, des supports immobiliers (SCPI, SCI etc…), des fonds de private equity,, des produits structurés etc…

Les avantages et les inconvénients de l’assurance vie

Les contrats d’assurance vie offrent de nombreux avantages, et quelques inconvénients qui sont facilement évitables.

Les avantages de l’assurance vie

Elle permet de se constituer un capital sur le long terme et un complément de revenus pour votre retraite.

L’univers d’investissement est pléthorique, vous pouvez investir de manière sécurisée sur le fonds euro, investir sur l’immobilier via les SCI ou SCPI, sur des sociétés non cotées via le Private Equity, ou plus dynamique via les fonds actions, obligations.

Vous bénéficiez d’un accès au fonds Euro, fonds à capital garanti vous offrant un rendement chaque année. Ce rendement a tendance à monter ces derniers temps avec l’augmentation des taux.

Elle constitue un excellent outil de transmission de son patrimoine grâce à une fiscalité avantageuse et à une grande liberté dans le choix des bénéficiaires.

La fiscalité en cas de rachat est avantageuse pour le détenteur du contrat.

Au bout de 8 ans de détention, les gains de l’assurance-vie bénéficient d’un abattement annuel. Cet abattement est de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple, sous réserve qu’ils soient soumis à une imposition commune (couple marié ou PACS).

Il s’applique à tous les rachats intervenus au cours de l’année, tous contrats d’assurance-vie confondus.

Lors d’un rachat partiel, seule la quote-part des plus-values réalisées et des intérêts produits sont imposables. L’administration fiscale considère que votre retrait est composé d’une partie en capital que vous avez versé et d’une partie en plus-value (si votre contrat est bénéficiaire).
Seule la partie en plus-value est fiscalisée.

Exemple : Vous avez versé 10 000 Euros sur votre contrat, au bout de 2 ans celui-ci est à 11 000 euros. Soit un gain de 1000 Euros.

Vous décidez de retirer 1000 Euros, soit plus ou moins 10% de la totalité de votre contrat.

L’administration fiscale considère que vous avez retirez 90% de capital et 10% de plus-values (1000 euros de retrait/ 10 000 euros versés, soit 10%). Ainsi vous ne serez fiscalisé que sur 10% de 1000 Euros, soit 100 euros.

L’assurance vie est liquide, c’est-à-dire que vous pouvez retirer tout ou partie de vos fonds à tout moment et offre une fiscalité en cas de rachat partiel très avantageuse.

Les inconvénients de l’assurance vie

Les frais associés à l’assurance vie restent un inconvénient indéniable, mais la plupart d’entre eux sont négociables et peuvent être porté à Zéro, tels que les frais d’entrée, frais sur versement ponctuels, frais d’arbitrage. Les frais de gestion du contrat sont les seuls frais non négociables.

Pali Kao Capital ne prend aucun frais d’entrée, de versement ponctuel, et n’utilise pas de gestion pilotée (sauf si le souscripteur le demande ) mais conseille ses clients gratuitement afin de ne pas rajouter une couche de frais supplémentaire.

La non-transférabilité du contrat d’assurance vie :
Une fois souscrit le contrat ne peut être transféré dans une autre compagnie d’assurance. Pour changer de banque ou de compagnie d’assurance, vous devez d’abord fermer votre contrat en cours pour en ouvrir un autre dans le nouvel établissement.

La limite de la transmission pour tous versements après 70 ans.
L’un des atouts majeurs de l’assurance vie, est la transmission de son patrimoine financier sans fiscalité.

Pour tous les versements après 70 ans, l’exonération fiscale en cas de décès du souscripteur passe de 152 500 euros par personne à 30 500 euros en tout.
Il est donc important d’anticiper la transmission de son patrimoine.

 

Les coûts associés à une assurance vie

Il existe plusieurs couts associés à un contrat d’assurance vie, certains sont négociables et peuvent être réduit au minimum requis par l’assurance, ou peuvent être totalement annulés, d’autres ne sont pas négociables tels les frais de gestion du contrat.

les coûts ou frais d’entrée :

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie, des frais d’entrée peuvent être facturés sur votre premier apport. On parle de droit d’entrée à l’assurance vie.
Les frais d’entrée sont à la main de votre intermédiaire, qu’il soit gestionnaire de patrimoine, courtier en assurance etc…

Ils peuvent à zéro si la compagnie d’assurance le permet. En général, le minimum requis par une compagnie d’assurance n’excède pas 0,5%.

Ainsi, le minimum des frais d’entrée sur lesquels vous pouvez négocier se situe entre 0 et 0,5%.

Pali Kao Capital ne prend aucun frais d’entrée lors de la souscription de contrat d’assurance vie.

les coûts ou frais sur versements réguliers :

Lorsque vous faites un versement complémentaire, c’est-à-dire un apport en capital ponctuel ou régulier, il est possible que la compagnie d’assurance vous demande de vous acquitter de frais sur versement qui viendront minorer le montant réel de votre versement.
Les frais sur versement sont à la main de votre intermédiaire, qu’il soit gestionnaire de patrimoine, courtier en assurance etc…
Ils peuvent être à zéro si la compagnie d’assurance le permet En général, le minimum requis par une compagnie d’assurance n’excède pas 0,5%.

Ainsi, le minimum des frais sur versements sur lesquels vous pouvez négocier se situe entre 0 et 0,5%.

Pali Kao Capital ne prend aucun frais sur versements sur les contrats d’assurance vie autre que le minimum requis par la compagnie d’’assurance.

Les coûts ou frais de gestion

Les frais de gestion sont prélevés mensuellement ou annuellement et proportionnelles au montant de votre contrat d’assurance vie. Ils servent à rémunérer la compagnie d’assurance pour la gestion du contrat.

Les frais de gestion ne sont pas négociables et publiés sur les conditions générales.
Il y a deux types de frais de gestion :
Sur le fonds euro et sur les unités de compte.

Sur le fonds euro : Ils varient entre 0 ,3% et 1%, la moyenne se situe à 0,7%.
Lors de la publication du rendement du fonds euro en fin d’année, celui-ci ressort net de frais de gestion. Ainsi vous pouvez comparer le rendement du fonds Euro après les frais appliqués.

Il peut s’avérer que vous ayez un contrat d’assurance vie avec des frais sur le fonds euro moins important que sur d’autres contrats avec un rendement inférieur, car le fonds euro est dans ce cas moins bien géré.
La comparaison doit être fait sur le rendement du fonds euro net de frais de gestion.

Sur les unités de compte :
Les unités de compte (UC) :
Pour la gestion Libre : La société de gestion du fonds prélève, dans un premier temps, ses propres frais de gestion dont le pourcentage varie en fonction du nombre
d’interventions du gestionnaire. Ensuite, sont appliqués les frais de gestion aux UC.

Il s’agit là des frais prélevés par l’assureur. La fourchette est environ le même que pour le fonds euros, soit entre 0.3 % et 1 %.
Pour la gestion conseillée et sous mandat : des frais de gestion viennent s’additionner aux frais de gestion libre afin de rémunérer les gestionnaires qui gèrent l’allocation d’actifs.

Pali Kao Capital ne fonctionne qu’en gestion libre (à part si vous demandez une gestion conseillée ou sous mandat) et vous conseille gratuitement sur votre allocation d’actifs afin de vous éviter cette deuxième couche de frais.

Les exigences pour souscrire à une assurance vie

Toute personne domiciliée en France peut souscrire un contrat d’assurance vie.
Les personnes doivent cependant avoir la capacité juridique afin d’y souscrire au contrat.

Les enfants mineurs peuvent également ouvrir une assurance vie, mais celle-ci doit être encadrée par les parents.

Si vous n’êtes pas résident fiscal français, vous pouvez également souscrire une assurance vie, mais dans ce cas-là une assurance vie Luxembourgeoise est fortement conseillée.

Les documents nécessaires pour souscrire à une assurance vie

La souscription d’une assurance vie est assez simple, les documents demandés sont assez limités :
-Une pièce d’identité ou passeport
-Un justificatif de domicile de moins de trois mois.
-Un RIB pour le prélèvement des fonds par la compagnie d’assurance.